Ceramik mak - 2019 Geoffrey EHRHART  ©

Artisan inscrit à la Chambre des Métiers
SIRET 531 234 573 00016
TVA non applicable - Art. 293 B du Code Général des Impôts

Sauf mention contraire, texte et photo 2019 Geoffrey EHRHART  ©

TECHNIQUES

 

De mes premiers pas, en passant par les terres enfumées et les Raku, j'explore aujourd'hui une nouvelle voie : la terre vernissée. C'est la technique traditionnelle utilisée par les potiers depuis le moyen-âge jusqu'à nos jours, dans de nombreuses régions, dont la Franche-Comté.
 

​Je commence par battre ma terre - rouge ou noire, lisse ou chamottée.

Une fois homogène et débarrassée de bulles ou d'impuretés, je prépare mes petites balles.
 

Centrer, creuser, monter et former : je façonne mes poteries sur le tour, à la main.

Les étapes se succèdent du tour au séchoir. Le lendemain, les pièces sont tournassées : le pied est dégagé.

Les objets de terre rouge sont engobés : une fine couche de terre (blanche ou noire) va les recouvrir, par trempage ou aspersion. C'est cette couche que je vais graver "au clou" pour dessiner les lignes et les traits.

Après séchage complet d'une à deux semaines, les pièces sont prêtes à être biscuitées :

c'est la première cuisson à 960 °C. Vient l'émaillage : par trempage dans de larges bains.

Enfin, l'émail est cuit : les poteries achèvent leur transformation dans une seconde cuisson à plus de 1020°C. Elles sont durables et étanches, conviennent à l'usage alimentaire.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now